Les illusions de la psychanalyse

  • février 1996
  • 15x22 cm
    Broché
    420 p.

  • ISBN : 9782870091289
  • 35.00 €
Il n’est par rare qu’un psychanalyste admette la non-scientificité de la théorie freudienne et le manque d’efficacité de la cure analytique. Mais il est peu fréquent qu’un expsychanalyste s’explique longuement sur les raisons de sa déconversion. La critique de l’auteur porte moins sur des aspects secondaires du monde analytique (ésotérisme, snobisme, appât du gain, goût du pouvoir) que sur les fondements mêmes de la méthode freudienne : la technique des associations libres, les règles de l’interprétation, les bases de la théorie, les principes de la thérapie.

On en parle

« Ouvrage qui devrait faire partie du programme obligatoire d’une entreprise de salubrité publique en la matière. »
Esteve Freixa i Baqué, Science et pseudo-sciences, n°305, juillet 2013

« Jacques Van Rillaer, Les Illusions de la psychanalyse, Pierre Mardaga Éditeur, 1980, fait partie de ceux qui font autorité sur le sujet puisqu’il a appris l’allemand pour lire Freud, est devenu psychanalyste après avoir soutenu sa thèse, a effectué une analyse didactique, a été dix ans membre de l’École belge de psychanalyse avant de constater combien l’aventure était placée
sous le signe de l’illusion…Le livre part joyeusement dans tous les sens, mais, in fine, une fois le feu d’artifice tiré, non sans humour ou ironie, on découvre la nature de la fable freudienne. »
Michel Onfray, Le crépuscule d’une idole, p. 587-588